Initiative mobilités, droits des migrants et libre circulation

  • Initiative mobilités, droits des migrants et libre circulation 

Le Sénégal de même que la sous-région sont des zones de mobilités diverses (migrants, commerçants, chauffeurs, éleveurs etc.). Ces différentes formes de déplacements ne posent pas seulement la question de la protection de ces acteurs, mais aussi la connaissance et vulgarisation des instruments normatifs qui les régissent.

En plus, la libre circulation (et ses corollaires droit de résidence et d’établissement) sont un acquis au niveau de notre sous-région depuis 30 environ mais il y a des problèmes liés aux différences d’administration des états-membres, aux tracasseries multiples au niveau frontalier (terrestre et aérien principalement). Il nous faut aller plus loin dans l’analyse et les propositions en suscitant un mouvement sous régional de la société civile ouest africaine sur ces questions. Elaborer périodiquement sur la question et faire un point annuel ou tous les deux ans devrait être la base d’un mécanisme indépendant d’appréciation de l’état de la mise en œuvre.

Enfin les droits des migrants représentent une question centrale dans notre pays et au niveau sous régional. C’est un domaine à partir duquel il est possible de construire des solidarités et partenariats Sud-Sud et Sud-Nord mais aussi de procéder à des élaborations et actions d’envergure de formation, information et plaidoyer.

A cet effet, DIADEM a mis en place un groupe de travail, ouvert à d’autres acteurs de la société civile, chercheurs et associations de migrants ouest africains (d’Afrique et des autres continents)

Pour toute information complémentaire : diadem.senegal@gmail.com 

Publicités